Atrophies avancées et régénération osseuse, vers une révision du Gold Standard ? avec Georges KHOURY

Mercredi 14 Octobre, la conférence AO Paris initialement prévue le 26 mars s'est finalement déroulée dans le plus strict respect des gestes barrière.

Un grand merci au Docteur Georges KHOURY et aux 60 confrères qui ont participé à cette soirée sous haute surveillance, dans un hôtel fermé depuis mars et uniquement ouvert pour la circonstance.

 

Merci également à nos partenaires et au traiteur, les Noces de Ruby, qui a préparé des box individuelles pour cette occasion.

Télécharger
Je télécharge mon attestation.pdf
Document Adobe Acrobat 203.5 KB


Pitch de la soirée

Cette conférence s'est adressée aux omnipraticiens et experts selon l'importance du cas à prendre en charge.

L' augmentation osseuse  par greffe autologue, désignée comme le Gold Standard, ne trouve plus les mêmes indications dans les chirurgies pré et per-implantaires. Considérée le matériau de choix pour les comblement sous-sinusiens dans les années 90, elle n'est plus d'actualité pour cette indication. Il en est de même dans les augmentations de volume. Les régénérations osseuses sont une grande famille à composants multiples: les matériaux, les membranes et les adjuvants présentent de nombreuses combinaisons, qui dépendent souvent  plus des habitudes d'usage que d'une approche biologique de la formation osseuse. Le thème de cette rencontre sera construit autour des facteurs influençant la formation et remodelage osseux. Ainsi nous rechercherons parmi les matériaux disponibles les propriétés communes avec cet os autologue en recherchant la combinaison qui nous rapprocherait le plus de la cicatrisation idéale.  De plus, cela pourrait surprendre, peuvent-ils prétendre à une meilleur stabilité que l'os propre du patient? Cette combinaison que j'ai désignée sous le terme de "Régénération Hybride"  se base sur les analyses et suivis radiologiques à moyen et long terme, confirmant les premiers cas observés depuis les années 90, mais incompris en ce temps.