Gestion du stress oxydatif en implantologie : la solution pour les péri-implantites et fontes osseuses ? Sans aucun doute...

Dr Joseph CHOUKROUN, Médecin Anesthésiste, et Dr Elisa CHOUKROUN, Chirurgien Dentiste

JEUDI 20 JUIN 2019 à l'Intercontinental Marceau, Paris 8e.

 

Le Bureau AO Paris remercie chaleureusement

Joseph et Elisa Choukroun

pour leur intervention et leur disponibilité.

 

 

 

 

 

de gauche à droite : Serge Zagury, Franck Sebban, Stéphane Abitbol, Hervé Roos, Joseph Choukroun, André Saadoun, André Sebbag et Elisa Choukroun

 

Claude Isvy, Laurent Temmam, Yael Lellouche, Serge Zagury et Daniel Hattab

Franck Sebban, André Amiach, Joseph Choukroun, et Michel Naman

Léonard Sebbag, Jacques Bessade, Dr Fogel, André Amiach, René Arav, André Sebbag, Danid Bensoussan et Mle Bensoussan

 

Nicolas Frydman, Jérôme Khayate Jacob Amor

Franck Sebban, Elisa Choukroun et Joseph Choukroun



Pitch de la soirée

 En physiologie humaine, l’accumulation d’oxydants ou l'insuffisance de production d'anti-oxydants est responsable d'un état de stress oxydatif, conduisant à une détérioration du fonctionnement cellulaire.

Deux exemples pour comprendre le rôle de ce stress oxydatif chez certains patients à risque en implantologie, comme les diabétiques et les fumeurs : leur état de stress oxydant accentue les problèmes de cicatrisation et de stabilité osseuse. Il sera donc aisé, après avoir élucidé les causes et les mécanismes de cet état, d’améliorer le niveau d’oxydation de ces patients et ainsi prévenir les complications qui en découlent. La perte d’os marginale, les péri-implantites et la fonte des greffes osseuses, résultant d’un arrêt du remodelage osseux, sont à rapporter à ces phénomènes d’oxydation chronique qui trouvent leur origine dans l’ischémie, l’inflammation et certaines situations pathologiques. L’analyse de toutes ces états d’oxydation compliquant un stress muqueux ou osseux, permettra de comprendre les raisons de l’arrêt brutal de ce remodelage osseux et de la fonte osseuse qui s’en suit. Les mécanismes de l’oxydation osseuse péri-implantaire étant connus, il sera facile d’organiser leur prévention. La remise en cause de nombreux protocoles opératoires identifiés comme oxydants a été également abordée et commentée.