Edito AONews #10 - Juin 2017

Dr Ilana Amor

Présidente AO Paris

Dr André Sebbag

Directeur de la

Rédaction AO News

 Une page vient de se tourner avec l’imprévisible élection de notre 8ème Président de la République. Depuis, ce qui convient d’être appelé le 3ème tour reste ouvert. Une nouvelle donne politique semble se dessiner. Les cartes sont rebattues. Quelle majorité pour appuyer le programme du Président « 100 % des soins pris en charge » ? Bien des leçons seront tirées de cette campagne électorale sans précédent, qui nous ont permis de comprendre comment certains candidats ont pu être ringardisés quand d’autres ont pu organiser les réseaux sociaux, les meetings hologrammes, des stratégies de communication, voire des manipulations. Nos modes de réflexions doivent être mises en question et notre filière dentaire doit se sentir concernée en premier chef. Elle représente près de 11 milliards du budget de santé. Ce premier trimestre a vu Marisol Touraine imposer le règlement arbitral. La profession, ses syndicats et surtout les étudiants de toutes nos facultés ont été très réactifs. Ils ont fait preuve d’imagination, de responsabilité, d’humour et de maturité sans jamais saccager. De leur côté, les syndicats ont proposé des modes de contestation allant du déconventionnement en passant par des recours juridiques. L’avenir reste incertain, les nuages s’amoncellent.

Devons-nous rester les bras croisés ?


Depuis trois mois, spontanément, les initiatives individuelles font corps, qui se sont cristallisées partout en France autour des CCDeLi, les Cellules de Coordination des Dentistes Libéraux. Un ultime combat qui peut paraître utopique, mais qui offre l’espoir de lutter « à armes égales » contre les pouvoirs des complémentaires, assurances et autres plateformes mutualisées. Se rapprocher de nos futurs parlementaires devient urgent. Personne ne doit manquer à l’appel. Nos partenaires industriels se doivent de partager et de mêler leurs voix aux nôtres. Certes, l’unité est de mise même si les solutions deviennent diverses.

 

Les CCDeLi rassemblent déjà plus 10 000 d’entre nous sur les 2/3 du territoire. Elles luttent pour le retrait du règlement arbitral, première étape de la mise en œuvre des recommandations du rapport de la Cour des Comptes de 2016. Celui-ci préconisait également l’obligation de télétransmettre tous les actes non remboursables aux CPAM et aux complémentaires et le développement des réseaux de soins via l’accès intégral aux données de facturation. L’exercice libéral est taillé en pièce. L’action des CCDeLi est essentielle. Elle devra s’accompagner d’une campagne de communication nationale pour impliquer le grand public et amener les politiques à ouvrir de nouvelles négociations. Cette campagne nécessitera la participation financière de chacun d’entre nous pour dynamiser ce mouvement bien original à plus d’un titre ! Contribution dérisoire comparée à l’avenir qu’on nous décrit. Notre modèle de santé bucco-dentaire est dépassé. Tous les syndicats doivent se rassembler pour porter un projet moderne, vertueux basé sur la prévention, audible par les dentistes, les patients et les politiques. Les dés seront jetés dans 3 mois.

 

Nous vous proposons, sinon, dans cette nouvelle livraison d’AOnews de mieux cerner la formation de nos confrères israéliens et étrangers dans les facultés de Jérusalem et de Tel Aviv. Une immersion totale dans les programmes, les modèles pédagogiques, la recherche et des cas cliniques vous sont proposés. Des témoignages émaillent ce dossier savamment dosé par Michèle Albou (AO Paris) et Thierry Lachkar (AO Tel Aviv). Qu’ils soient, avec Hervé Roos et Yankel Gabet de l’association EFI, remerciés de tout le temps passé à réunir ce dossier spécial Israël !

 

Retour à l'accueil