Rubrique "le Saviez-vous ?"


AONews # 19 - Juillet / Août 2018

Oser la santé bucco-dentaire pour tous !

Plus qu’un programme, un véritable engagement pour le nouveau Comité Directeur de l’UFSBD !

Le 17 mai dernier, c’est à l’unanimité que Sophie Dartevelle a été réélue Présidente de l’UFSBD pour un nouveau mandat de 3 ans. Une équipe resserrée autour d’un Programme Ambitieux ! Pour mener à bien ce nouveau mandat, Sophie Dartevelle a choisi de s’entourer d’une équipe resserrée au niveau national, véritables porte-voix de l’engagement de tous les chirurgiens-dentistes qui œuvrent au quotidien, sur tout le territoire, au sein des Comités UFSBD.


Le CNO s’associe à la lutte contre le tabac

L’Ordre National des Chirurgiens-Dentistes, représenté par son Président Gilbert Bouteille et son Vice-Président Paul Samakh, a été convié le 28 mai dernier à une conférence de presse sur la lutte contre le tabagisme et les résultats de ce combat tenue par Agnès Buzyn.

 

L’Ordre est en effet associé, depuis 2014, au comité de suivi du Programme national de réduction du tabagisme (PNRT) qui devient aujourd’hui le Programme national de lutte contre le tabac (PNLT). Interlocuteurs de confiance au contact quotidien du public, les chirurgiens-dentistes se mobilisent pour délivrer à leurs patients des conseils pour cesser de fumer et sont habilités à leur prescrire des substituts nicotiniques (patchs, gommes, pastilles, ...).

 

L’Ordre se félicite donc de l’annonce d’Agnès Buzyn qui confirme la prise en charge par l’Assurance Maladie de ces traitements anti-tabac, désormais remboursés comme tout médicament. Une prise en charge des substituts nicotiniques figurant sur la liste des traitements de première intention du tabagisme remplace le forfait de remboursement de 150 euros établi jusque-là par année civile et par bénéficiaire.

 

« Les chirurgiens-dentistes sont les premiers à pouvoir témoigner des méfaits que le tabac peut causer, de la simple atteinte gingivale ou parodontale aux lésions précancéreuses, voire cancéreuses », souligne Paul Samakh. « Divers outils sont déjà proposés aux praticiens pour accompagner les patients dans leur sevrage tabagique. La prise en charge des substituts nicotiniques est un levier supplémentaire pour nous aider à soutenir nos patients dans leur décision d’arrêter de fumer », conclut-il.