Louisiana

Suivez Marie-Christine Laurent, notre globe-trotteuse, au musée d'art moderne de Copenhague, où l'art rivalise avec la nature

Louisiana est un musée d'art moderne de classe internationale, situé sur la Baltique à 35 mn de Copenhague. Son somptueux parc est un écrin incomparable pour une collection de sculptures d'art contemporain, qui s'exhibent entre les arbres et les massifs de rhododendrons. 

Le parc descend jusqu'à la mer, en contrebas d'un terrain boisé où des sentiers escarpés serpentent entre les œuvres. La villa Louisiana est à l'origine  une élégante villa, à laquelle ont été adjointes des ailes destinées aux expositions temporaires, ainsi qu'une terrasse dédiée à Calder, sur laquelle donne un agréable café (healthy food).

 

                                         

 

Louisiana applique le principe du sauna, création du fondateur du musée Mr Jensen, qui consiste à exposer des artistes renommés (chauds) et d'autres en devenir (froids). Toute la réussite du projet est dans la mixité des œuvres et l'attraction exercée par les expositions les plus populaires, locomotives de nouveaux talents à découvrir.

Louisiana applique le principe du sauna, création du fondateur du musée Mr Jensen, qui consiste à exposer des artistes renommés (chauds) et d'autres en devenir (froids). Toute la réussite du projet est dans la mixité des œuvres et l'attraction exercée par les expositions les plus populaires, locomotives de nouveaux talents à découvrir.

 

A Louisiana, temple de l'art moderne, le branding est évidemment très soigné. D'une extrême sobriété, la marque se décline avec élégance et une apparente simplicité. Au sous-sol, la boutique est un modèle du genre, où textiles, céramiques et librairie proposent la quintessence de la littérature d'art et de design, aussi bien que d'amusants objets de décoration. Le perroquet rose est l'emblème de l'exposition Illuminations.

 



Il fait un temps délicieux ce dernier week-end de mai. La route qui mène de la gare à Louisiana longe de belles propriétés et des jardins où s'épanouissent de luxuriants lilas et des cytises, ces glycines jaunes d'or. Il suffit de regarder les fenêtres à double vitrage, pour se rappeler que les hivers sont rudes.  Aujourd'hui, le soleil est magnifique. Dans le salon d'angle au premier étage, un plongeoir commence à l'intérieur, pour se poursuivre dehors en à pic sur la mer. Tentation de se baigner.

 

 

Louisiana a été nommée ainsi en hommage au précédent propriétaire, marié 3 fois (successivement) à des dames nommées Louise. Initialement, Mr Jensen voulait dédier son musée à l'art danois. Puis, il l'ouvrit à toutes sortes d'art contemporain, dont le design, l'architecture, la photo et les films pour faire connaître aux Danois l'art contemporain, en s'inspirant des méthodes du MoMa new-yorkais.

Les 60 sculptures du parc se répondent sans compétition. L'œil passe des œuvres d’Arp à celles de Moore, en admirant au passage la beauté d'un érable du Japon d'un vert tendre. On pousse une porte pour découvrir un îlot de Dubuffet, et au creux d'un parterre de lierre, les totems de pierre souriantes exhibant un petit cœur rouge de Henri Heerup.

                             

 

 

 

La galerie des Giacometti est un duplex dont le mur verrière donne sur un étang paisible. Les sculptures filiformes et immenses semblent être nées dans cet atelier d'artiste au panorama exceptionnel. Difficile de quitter ce lieu, le plus extraordinaire de Louisiana selon moi.

 

Marie-Christine LAURENT