Israël Archéologie : culture et éducation

Nos confrères étaient présents !

AONews #21 - Octobre 2018

Bien que le sujet vous intéresse, les livres d’archéologie vous ennuient ! Rien ne peut être plus grisant qu’une visite sur le terrain, avec les explications d’un guide passionnant et passionné par le sujet. C’est l’expérience qu’ont pu vivre certains de nos confères lors d’excursions à Yaffo et Césarée, deux villes que je pensais connaître, avant d’avoir été guidée par notre talentueux guide David Ohnona. En effet, notre profession était largement représentée lors de ces excursions.

J’espère avoir pu transmettre à mes amis dentistes l’engouement que j’éprouve pour cette discipline qu’est l’archéologie, que j’ai eu la chance de découvrir en Israël !

Très concentrés, nos confrères Dov Seknazi, Martine Layani, Martine Kohane, Orly Giami, Guillaume Benqué, écoutent « religieusement » les explications, entrecoupées d’anecdotes du Dr David Ohnona, ex-responsable des IAA (Israël Antiquity Autority) et du Dr Uzi Ad, directeur des fouilles de Césarée (IAA). Ce dernier nous a également fait une conférence passionnante sur le site et nous avait préparé une exposition de certains trésors découverts sur place (lampes à huile, ustensiles de cuisine, pièces d’or…). Nous avons eu la chance de pouvoir les tenir en main. L’énergie et l’excitation apportées par le fait d’avoir pu toucher ces trésors n’a rien de comparable avec leur observation à travers la vitrine d’un musée !

Marilyne Palacci et Anne-Hélène Lassin ont pu prendre un peu de repos bien mérité, avant de repartir pour la suite de la visite. Elie Attali et moi même avons « volé » quelques instants pour prendre la pose, tout en buvant les paroles de notre guide David.

Il faut savoir qu’il existe en Israël des chantiers de fouilles permanents dont Tel Dor à Nahsholim, Césarée, le Mont du Temple à Jérusalem, Beit Shemesh, Tibériade ou Qumrân font partie.

D’autres chantiers sont éphémères et ne durent que le temps nécessaire à vérifier que des trésors ne sont pas enfouis dans le sol, ou à les en excaver le cas échéant.

En Israël, lorsque vous achetez un terrain constructible, vous avez obligation de faire passer une équipe officielle spécialisée, à vos frais, avant de démarrer votre chantier. Si les fouilles qui y sont pratiquées ne révèlent rien d’extraordinaire, vous pouvez construire. Si, au contraire, il s’agit d’un lieu exceptionnel, vous serez exproprié et un terrain similaire vous sera proposé. C’est ce qui est arrivé à un riche propriétaire Russe qui avait acheté un terrain à Césarée, avec une l’idée de se faire construire une villa, avec une magnifique vue sur la mer ! Ce qu’il n’avait pas imaginé, c’est que les Romains avaient eu la même idée avant lui ! Rassurez-vous, un terrain similaire, avec une belle vue, lui a été proposé !

Vous pouvez, lors de vos séjours en Israël vous porter volontaire, en solo ou en famille pour participer et aider sur certains lieux de fouilles.

La Fondation Israël Archéologie (FIA), sous l’égide de la Fondation de Judaïsme Français, a été créée pour soutenir la sauvegarde et la conservation du patrimoine mondial de l'Humanité en levant des fonds, organisant des événements en France et des voyages et des excursions en Israël sur ce thème.

 

Ne restez pas spectateur, devenez acteur !

Suivez notre actualité et les dernières découvertes archéologiques via notre page Facebook : Israël Archéologie - Culture & Education.

 

Déduction fiscale possible. Vous êtes assujettis à l’IFI et souhaitez nous soutenir, contactez Elie ATTALI, elie@attali.fr.

Dans la rubrique Homo archeologus, vous trouverez aussi :

AONews#18 : Quand le high-tech rejoint l'archéologie

AONews # 17 : 3000 ans de présence juive à Jérusalem

AONews # 16 : dans les eaux chaudes de Césarée

AONews # 15 : Restauration de mosaïques antiques

AONews # 14 : Présentation de la Fondation Israël Archéologie